Claire Chazal sur les planches

Publié le par blog-claire-chazal-tf1

Après la lecture de "Laissez-moi", l'an passé, Claire Chazal remonte sur les planches. C'est au théâtre du Petit Montparnasse que la présentatrice vedette de TF1 fera une lecture du "Journal d'Helen", cette femme qui a inspiré le film Jules et Jim de François Truffaut.
 
 

Le journal d'Helen, tous les mardis à 19 heures à partir du 12 février 2008, au Petit Montparnasse. Une mise en scène d'Anne Rotenberg.

Publié dans article

Commenter cet article

patricia guicherd 14/05/2008 14:00

Chère Claire, je suis une provinciale qui vient de se réveiller... je serais à Paris pour quelques temps et... je voulais vous entendre au Petit Montparnasse, mais j'arrive trop tard semble-t-il ! Dommage, mais cela ne m'empèche pas de vous dire mon admiration pour le chemin que vous parcourez .

Felipe 28/04/2008 21:22

Depuis dix-sept ans, elle accompagne nos dimanches à la télévision. On croit tout connaître de cette femme tronc bon chic bon genre, de sa blondeur, de ses intonations, de ses plissements de paupières. De ses envies, on croit tout savoir parce que les paparazzis nous ont révélé un peu de son intimité. Pourtant, sous cette image d'Epinal que nous ont formaté le petit écran et la presse people, se profile un personnage plus complexe, très tenace, une amoureuse qui va où ses envies la portent.



LA DÉPÊCHE DU DIMANCHE : Le théâtre serait-il en train de vous ravir à la télévision ?



CLAIRE CHAZAL : Disons que depuis trois ans je me suis laissée aller à une embardée maîtrisée vers le théâtre. Depuis la mi-février, je faisais une lecture tous les mardi au « Petit Montparnasse ». Cette semaine, c'était la dernière. (sur ce blog il était pourtant annoncé que les lectures se poursuivraient jusqu'au 12 mai...-remarque de Felipe qui a de la mémoire, hé hé hé).Le plaisir de me laisser aller à traduire des émotions va me manquer.(à nous aussi Claire- encore une remarque de Felipe, bon, je me tais...) Mais, en juillet, je retourne au Festival de la correspondance à Grignan. Je vais y lire les lettres d'une Russe (Angélina Beloff), amante de Diego Rivera, restée à Paris quand lui est reparti seul au Mexique, faute d'argent pour deux. Leur enfant vient de mourir, elle écrit à celui qu'elle aime. Il ne répond jamais. Il l'a tout simplement oubliée. C'est triste mais les textes sont très beaux.



DDD : Vraiment, vous ne songez pas à une reconversion au théâtre ?



C. CH. : Non. Ma place dans la société est d'être journaliste. Le théâtre me sert à satisfaire mes envies. Je m'y sens libre, plus légère, j'y ai le droit à l'erreur, ce qui n'est pas le cas dans mon métier.



DDD : Des bruits courent sur votre remplacement au Journal télévisé…



C. CH. : Il y a 17 ans que j'occupe ce poste et, tous les deux ans, cette rumeur court. J'y suis habituée et celle-ci ne m'inquiète pas plus que les précédentes. Mais je ne suis pas propriétaire de mon fauteuil et l'état-major de la chaîne a changé. Enfin, jusqu'à mon départ en vacances, fin juillet, je suis à mon poste.



DDD : Ne plus être la reine du 20 heures vous manquerait bien un peu ?



C. CH. : C'est le journalisme qui me manquerait. Avant de faire de la télé, j'ai travaillé dans la presse écrite. Il ne me déplairait pas d'en refaire. Je fais de la radio et j'aime ça.



DDD : La télévision vous a apporté la notoriété ? N'en avez-vous pas besoin ?



C. CH. : Besoin, je ne sais pas. Mais la notoriété que me confère mon media est une chance dont je suis très consciente. Cela m'a apporté de l'argent et une facilité de vie. Il y a eu des paparazzis mais ce furent des ennuis marginaux par rapport à ce que la notoriété m'a apporté. Je n'ai pas toujours réussi à séparer vie privée et vie publique mais les attaques ne m'ont jamais empêchée de mener ma vie comme je l'entendais



DDD : ? Vous avez plus de 50 ans, ce n'est pas un secret. Envisageriez-vous de vous arrêter de travailler ?



C. CH. : Certainement pas ! L'activité est mon moteur. Même à la maison, je ne sais pas rester sans rien faire.



DDD : Même le dimanche ?



C. CH. : Pour moi, c'est une chance de travailler le dimanche, d'échapper à la vacuité de ces jours -là, à la sensation qui s'en dégage. Enfant, déjà, ce jour m'insupportait. Je viens à TF1 le matin, après le 13 heures, je vais déjeuner avec mon fils s'il est à Paris. Dans l'après-midi, il m'arrive de lire ou de regarder un DVD en prévision de mon émission de radio. Après le 20 heures du dimanche, c'est la récré. Nous sommes une petite bande et nous dînons ensemble.





:-))



Felipe.

ulzhan 24/04/2008 13:26

Bonjour,

Votre lecture au théâtre du Petit Montparnasse est elle prolongée, comme vous l'aviez annoncé jusqu'au 12 mai?? Le site de réservation du théâtre n'affiche pas le mois de mai....

Autre point, je me doute bien que ces problèmes logistiques ne sont pas de votre ressort  mais j'ai reçu un retour négatif de la commande de votre CD à la Fnac...

Cruelle déception! j'avais trouvé un cadeau idéal pour la fête des pères!

Cordi@lement

Ulzhan

Martine 23/04/2008 12:52

Chère Claire,

Il y a presqu'un an, vous avez dit "laissez-moi"  Non ! je suis revenue hier soir 22 avril 2008. Surprise d'ailleurs de rencontrer toutes ces personnalités. Que voulez-vous c'est un peu  nos" doudous" puisque  -comme vous!-  nous les retrouvons à des heures et jours fixes . Des repères ! 

BRAVO pour votre prestation d'hier. Votre timidité se marie tellement  merveilleusement bien avec votre audace d'oser ... 

Chère Claire j'ai acheté le journal d'Helen. Vous me l'avez signé.(et votre compagnon également )avec grande gentillesse. J'ai transmis une carte postale à une personne qui accompagnait votre fils, pour vous. J'espère que vous l'avez eu ?

Plaisir de vous retrouvez très simplement ce week-end. Et très certainement au théâtre une 3è fois !

Restez ce que vous êtes.

Avec toute ma sympathie

Martine

Felipe 16/04/2008 10:01

Bon, c'est raté pour cette fois contrairement à ce qui était annoncé le 22/2/08...Marco ne suivra pas les traces de sa petite sœur Claire!



L'animateur télé ne jouera finalement pas dans "La Cage aux folles" aux côtés de Benjamin Castaldi.

Marc-Olivier Fogiel ne fera malheureusement pas ses débuts au théâtre tout de suite ! Selon le magazine France Dimanche, l'animateur de l'émission "T'empêches tout le monde de dormir" et son collègue Benjamin Castaldi ne joueront pas ensemble dans la nouvelle adaptation de "La Cage aux folles", qui était prévue pour septembre 2009. En effet, le projet ne verra pas le jour en raison de problèmes de droits.



Les fans de Marc-Olivier Fogiel n'auront pas le plaisir de le voir aux commandes du futur journal de 20 heures de M6. Contrairement aux rumeurs lancées par la magazine Le Point, l'animateur ne serait pas en pourparlers avec la chaîne à ce sujet. Sur le site Internet Imédias, le présentateur-producteur explique qu' "il n'est pas question de la présentation d'un journal". Il révèle également que la suppression de son émission de talk-show n'est pas à l'ordre du jour.